mis à jour le

MARCHE COMPLEMENTAIRE AUTOROUTE A PEAGE DIAMNIADIO AIBD : Un gré à gré de 80 milliards approuvé par le Conseil des Infrastructures

Le Syndicat national du bâtiment et des travaux publics a alerté, hier, sur un marché complémentaire sans appel d'offre de 80 milliards pour la poursuite des travaux de l'autoroute à péage, de Diamniadio à l'Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), approuvé par le Conseil des Infrastructures.

Le retour des méthodes de l'ancien régime. C'est ainsi que se résume la surprise du SNBTP, en apprenant que «le Conseil des Infrastructures a donné son feu vert pour la signature d'un marché complémentaire, sans appel d'offres, pour la poursuite des travaux de l'autoroute à péage de Diamniadio à l'Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), pour un montant de 80 milliards de FCFA». Cette décision, note la déclaration rendue publique du syndicat, «s'inscrit en droite ligne des pratiques que notre syndicat avait toujours décriées, du temps de l'ancien régime et qui, hélas, n'ont toujours pas disparu» et d'ajouter qu'en effet, il est incompréhensible qu'au moment où le concept de patriotisme économique est chanté sur tous les tons que, dans la pratique, le nouveau régime, malgré ses promesses électorales, continue à favoriser les entreprises étrangères ou à capitaux étrangers, au détriment du secteur privé national».

Le syndicat a ainsi jugé inacceptable de laisser continuer à accepter que les pouvoirs publics injectent des sommes considérables dans leur secteur d'activité et que ces ressources profitent exclusivement aux entreprises étrangères et aux économies de leurs pays, laissant nos entreprises nationales dans des difficultés inextricables par manque d'activités. Pourtant, paradoxalement, sur les 8 dernières années, il a été constaté des investissements de plus de 2.300 milliards de FCFA dans le secteur des BTP.

Pour toutes ces raisons, le Snbtp a demandé avec force à l'Etat «de reconsidérer sa position dans ce marché et de procéder à un appel d'offres ouvert et transparent qui permettra une compétition saine et sauvegardera nos deniers publics». Il l'invitera aussi à éviter toute perturbation «dans leurs relations, à annuler ce marché qui représente un précédent dangereux en matière de contrat PPP».

Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye