mis à jour le

VOL DE SALON DE CUIR : Youssoufa attrait à la barre son frère

Baidy Diallo a obtenu, hier, une relaxe, auprès du tribunal de Dakar, après la plainte contre X de son frère Youssoufa, pour une affaire de vol de salon en cuir. Cependant, le prévenu estime vouloir porter plainte contre son frère, Youssoufa, pour laver son honneur, malgré le désistement de ce dernier devant le tribunal.


Les frères de même père, Baidy et Youssoufa Diallo, se sont retrouvés, hier, au tribunal de Dakar, pour une histoire de vol. En effet, Baidy Diallo a été attrait devant la barre par son frère, pour le vol d'un salon en cuir d'une valeur de 600 000 francs Cfa. Face au juge, Youssoufa Diallo n'a pas voulu revenir sur les faits. Mais, comme le lui a signifié le procureur, quand une affaire atterrit au tribunal, l'action pénale continue, malgré le désistement de la partie civile. Ainsi, revenant, malgré lui, sur les faits, déclara-t-il avoir été victime de vol de son salon de cuir. En son absence, son frère, de passage dans son appartement, l'a appelé pour lui signifier sa présence sur les lieux. Sa voisine de palier confirmera que c'est après le départ de celui-ci qu'elle a vu deux hommes sortir le salon de l'appartement. Sans connaître son voleur, Youssoufa portera plainte contre X mais, à sa grande surprise, les filets de la police ont finalement attrapé son petit frère. Voyant son cadet entre les mains des limiers, il déclare avoir désisté mais malheureusement pour lui, ce dernier fut déféré. Entendu, ce dernier nie les accusations. Expliquant sa présence sur les lieux, il dira être venu récupérer deux cent mille Frs qu'il avait prêtés à son aîné, depuis plus de deux ans. Il affirme n'avoir pas de contact avec son frère, vu qu'ils ne s'entendent pas. Selon son avocat, rien dans le dossier ne prouve sa culpabilité, d'autant que le témoin n'a pas vu le visage de ceux qui faisaient sortir le salon. Sur ce, il demanda sa relaxe, au bénéfice du doute au juge qu'il lui sera accordée. Mais pour Baidy, les choses sont devenues trop faciles. «Je veux porter plainte contre mon frère car, il ne peut pas m'amener à la barre, pour désister après», a-t-il rétorqué, avant de quitter la barre.
Fanta DIALLO
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye