mis à jour le

Les chiffres de la DGSN

Les mobiles de ces enlèvements, qui ne sont pas l'½uvre de réseaux criminels, sont l'abus sexuel, la vengeance familiale, la demande de rançons et le règlement de comptes.

Liberté Algérie

Ses derniers articles: L'économiste Salah Mouhoubi n'est plus  “Il n’y a plus de communes endettées, mais des communes mal gérées”  Sahli appelle les jeunes