mis à jour le

Centrafrique : Le concert des armes va-t-il reprendre ?

Les hostilités vont-elles reprendre en République centrafricaine (RCA) ? C'est la question qu'on se posait hier car c'est aujourd'hui qu'a expiré l'ultimatum de 72 heures que la rébellion du Séléka avait lancé au président François Bozizé. L'opposition armée exigeait notamment la libération de tous les prisonniers politiques ; le départ des forces étrangères sud-africaines et ougandaises du pays ; la levée des barrages (policiers et partisans du président François Bozizé) à Bangui.