mis à jour le

Relation homme/cheval dans la Kossi : C’est donnant-donnant

Cinq mille ? Dix mille ? Difficile  de donner un chiffre, même estimatif. Tout ce que l'on sait c'est que la province de la Kossi regorge de chevaux, à tel point que ce mammifère est magnifié à travers un festival hippique organisé chaque année à Barani. Cet animal a, on le sait, marqué l'histoire du Burkina, au point de figurer sur les armoiries nationales. Les équipes nationales du Burkina Faso sont également surnommées les Etalons en référence à l'emblème du pays et à la légende de la princesse Yennenga et de son cheval. Animal de guerre durant des siècles, cet équidé joue encore un rôle très important dans la société  et ce n'est pas dans la Kossi qu'on dira le contraire.  Dans cette partie du Burkina, bien plus qu'un animal de compagnie et de loisir, le cheval est à l'origine de mains d'½uvres locales. Arrêt sur le métier de charretier à cheval.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington