mis à jour le

COTE D'IVOIRE : Proverbe carcéral ivoirien