mis à jour le

M. Nouhoum Bocoum, président de la ligue de football de Mopti : «Malgré la crise, nous avons pu tenir notre championnat…»

C'est dans la salle de réunion du siège de la ligue régionale de football de Mopti que le président de la dite ligue M. Nouhoum Bocoum, nous a reçu pour parler de l'actualité du football de la région de Mopti. Dans un entretien exclusif, le président Bocoum nous évoque la situation du football malgré les longs mois de crise qu'a connu la région de Mopti. L'interview !

Nouhoum Bocoum

L'Express de Bamako : Comment se porte aujourd'hui le football dans la ligue de Mopti ?

M. Nouhoum Bocoum : Je vous remercie d'être venu nous voir ici à la ligue et je vous dis que vous êtes chez vous, car le journalisme sportif et le sport sont de la même famille. J'en suis fier de votre initiative de venir discuter avec le président de la ligue que je suis de l'état du football dans la région de Mopti. J'avoue que le football à Mopti se porte assez bien. Assez bien, par ce que jusqu’à présent nous n'avons pas pu avoir une équipe en première division raison pour laquelle, je dis que le football se porte assez bien.

On n'a pas pu monter l'an passé, mais nous avons de très bon espoir pour cette année pour la montée en première division.  On va continuer à se battre encore davantage pour que l'équipe championne de Mopti puisse monter à la première division. Mopti regorge tellement de talents, mais jusque là nous n'arrivons pas à atteindre l'objectif, mais cette année nous pensons relever ce défi.

L'Express de Bamako : Vous venez de souligner que Mopti regorgeait beaucoup de talents, alors quels sont les problèmes auxquels vous faites face et qui vous empêchent de monter en première division ?

Nouhoum Bocoum : Parlant des difficultés, je dirai que le premier problème ici à Mopti est un manque de sensibilisation et de communication. Vous savez, Bougouni avait plusieurs équipes, mais depuis un certain temps, Bougouni est représenté par une seule équipe et ca respire là-bas maintenant.

Kita également a emprunté le pas de Bougouni. Ils avaient beaucoup d'équipes, maintenant ils ont seulement une seule équipe autour de laquelle tous les efforts se concentrent. Mais, dans la seule commune de Mopti, nous avons huit clubs. Donc, on s'est dit que c'est un peu trop et nous avons entamé des sensibilisations au niveau des clubs pour que Mopti puisse avoir un nombre restreint de clubs afin de faciliter et de renforcer l'encadrement des clubs.

Je pense que cela nous donnera des clubs forts avec des joueurs beaucoup plus compétitifs. Cela peut nous permettre aussi d'avoir une équipe de qualité représentative de Mopti.

L'Express de Bamako : Est-ce que la guerre qui oppose notre pays aux islamistes a eu un impact sur la pratique de football dans la région Mopti?

Nouhoum Bocoum : Effectivement l'an passé nous étions dans un état critique et nous avons passé un moment très difficile, mais par la grâce de Dieu, nous avons pu jouer notre championnat de la ligue. Mopti est le centre du pays et la limite pratiquement des zones occupées. Très sincèrement, nous avions eu beaucoup peur par rapport à la situation de guerre et surtout à la position géographique même de Mopti, mais vraiment Dieu merci on a pu exécuter tous nos programmes sans grande difficulté.

L'Express de Bamako : Quel est aujourd'hui le défi majeur que vous vous êtes fixés de relever ?

Nouhoum Bocoum : C'est une très bonne question. Vous savez l'objectif d'une ligue c'est d'avoir des clubs en première division et à ce niveau, nous faisons tout pour que cela soit une réalité cette année. Si je dois parler de défi majeur, et bien c'est celui-ci, car nous travaillons beaucoup pour cela. Le premier défi c'est d'être présent à la première division et après s'engager pour le développement du football dans toute la région de Mopti. On a déjà beaucoup d'acquis dans ce sens, mais nous sommes entrain de nous y investir davantage. Sinon, le climat est très bon au niveau de la région et surtout entre les différents collaborateurs.

L'Express de Bamako : La fédération Malienne de Football s'apprête à élire un nouveau président dans très peu de temps, alors est ce que la Ligue de Mopti à une direction particulière ou un candidat particulier ?

Nouhoum Bocoum : (Rire) Je ne peux pas répondre à cette question à l'heure actuelle pour des raisons simples. Je n'ai pas d'abord reçu tous les documents et les informations par rapport à cela. Et au moment venu, vous serez informés.

L'Express de Bamako : Quel est votre dernier mot  à l' endroit du public Malien d'une manière générale et de Mopti en particulier ?

Nouhoum Bocoum : C'est très simple, avec la dynamique que nous avons aujourd'hui autour de notre football, nous devons nous donner la main pour soutenir les efforts autour de l'équipe nationale qui est d'ailleurs redevenue troisième à l'issue de la dernière CAN. Les différents responsables doivent se donner la main pour l'intérêt du football Malien et pour le Mali d'une manière générale.

Moussa KONDO, envoyé spécial à Mopti

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé