mis à jour le

Abus de confiance : Maguette Diop se fait fabriquer une reconnaissance de dette, pour charger sa ‘’sœur’’

Attraite à la barre pour le délit d'abus de confiance par Maguette Diop, avec à une reconnaissance de dette façonnée par un inspecteur de police, Rokhaya Sarr a nié les faits, hier. Elle sera fixée sur son sort le 22 mars.


Pour les avocats de la défense, la dame Maguette Diop, en complicité avec un inspecteur de la police de Grand Yoff, a rédigé une reconnaissance de dette au nom de leur cliente. Ecartant l'abus de confiance dont Rokhaya Sarr fait objet de poursuite, ils ajoutèrent qu'entre leur cliente et la partie civile, il n'y avait pas de mandant, mais de vente. Ainsi, ils demandèrent au juge de la relaxer, au bénéfice du doute. Avant leur plaidoirie, le procureur avait requis 6 mois assortis du sursis. Le tribunal donnera son verdict, le 22 de ce mois.
Revenant sur son contentieux avec celle qu'elle appelle sa s½ur, Maguette Diop dira lui avoir donné des marchandises à revendre. Mais celle-ci, au lieu de lui rendre tout son argent, en garda un montant de 2 080 000 frs. Elle ajouta avoir fait la comptabilité de la vente, en présence de la prévenue qui refusa la version de la plaignante. Selon cette dernière, elle vendait pour donner l'intégralité de la somme à la dame, sans ajouter une marge au prix de la vente, pour son compte. Elles ont commencé, depuis le mois de février 2011, et c'est à partir du mois de juillet, coïncidant avec la maladie de son enfant, que les hics ont commencé, vu qu'elle ne pouvait récupérer l'argent des autres marchandises placées chez des clients. Refusant devoir 2 080 000 frs à la partie civile, elle parlera de 400 000 frs. Elle dira n'avoir pas écrit, ni signé la reconnaissance de dette, une thèse corroborée par la plaignante qui dira que celle-ci a été fabriquée par un inspecteur.
Yandé DIOP
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye