mis à jour le

RUFISQUE : Les anciens du lycée Abdoulaye Sadji invités à réhabiliter l’établissement

Le Directeur Général de la société nationale des eaux (SONES), Abdourahmane Diouf, a invité dimanche les anciens du lycée Abdoulaye Sadji de Rufisque à se cotiser pour réhabiliter l'établissement, actuellement en état de dégradation très avancée.


Le Directeur Général de la SONES s'exprimait au terme d'une randonnée pédestre organisée, dimanche, à Rufisque par le Diokoul Randonnée Club, dont la SONES était l'un des partenaires. Pour lui, c'est l'occasion de sensibiliser les rufisquois sur les défis futurs. «Lors de la randonnée, nous avons aperçu le lycée Abdoulaye Sadji de Rufisque. Je suis un ancien élève de cet établissement. La plupart d'entre des randonneurs ici présents sont aussi des anciens du lycée. Mais, c'est un lycée qui est en train malheureusement de s'écrouler», a commenté Abdourahmane Diouf, qui a dit profiter de l'occasion ''pour lancer un message à tous les rufisquois'', plus particulièrement à tous les anciens du lycée Abdoulaye Sadji ''pour qu'ils fassent bloc, qu'ils se cotisent, qu'ils mettent en place des réseaux pour venir au secours de l'établissement pour sa réhabilitation''. «Je donnerai personnellement mon temps et mes moyens. Et on sollicitera tous les partenaires pour régler définitivement ce problème», a-t-il conclu. Rappelons que cet établissement classé patrimoine mondial historique par l'Unesco a été l'école de formation des Normaliennes de l'Aof, ayant produit les premières générations d'enseignantes de l'Afrique noire francophone coloniale. Erigé en Lycée et portant le nom de l'ancien écrivain d'origine Rufisquoise, le Lycée Abdoulaye Sadji a eu aussi à former de nombreux cadres de départements de Rufisque, Pikine et Guédiawaye. Lycée d'excellence, cet établissement qui se faisait beaucoup distingué lors de la distribution des prix des Concours Généraux Sénégalais, est en phase de tomber en ruine, exposant dangereusement la vie des élèves et enseignants qui s'y trouvent actuellement. Ainsi, c'est pour sauver ce monument que l'actuel Dg de la Sones, qui est aussi à la tête du mouvement citoyen «J'aime Rufisque», a décidé de lancer cet appel, aux allures de SOS, pour sa réhabilitation, à l'endroit tous les anciens de Sadji, du Sénégal et de la Diapora.
Djiby GUISSE
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye