mis à jour le

Centre-ville d'Abidjan, Côte d'Ivoire, le 31 mars 2011. REUTERS/Reuters TV
Centre-ville d'Abidjan, Côte d'Ivoire, le 31 mars 2011. REUTERS/Reuters TV

Direct Côte d'Ivoire - «L'intégrité physique» de Gbagbo sera respectée

  • La résolution 1975 votée à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies dans la nuit du 30 mars 2011 prévoit «l'interdiction de voyager et la saisie des biens à l'étranger de Laurent Gbagbo»
  • Les Casques Bleus de l'Onuci (la Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire) sont autorisés à prendre toutes les «mesures nécessaires» pour empêcher les tirs à l'arme lourde contre les populations civiles
  • Le discours de Laurent Gbagbo à la nation prévu le 30 mars à 20h a été annulé sans explications
  • La France va apporter une aide humanitaire d'urgence supplémentaire à la Côte d'Ivoire, à hauteur de 2,5 millions d'euros (le 17 mars, l'Union européenne avait décidé de quintupler son aide humanitaire, portant son soutien à un total de 30 millions d'euros)
  • Vous pouvez suivre la situation sur Twitter sur le fil #CIV2010

- Jeudi 31 mars -

19h45 [L’Express.fr, Mondoblog (RFI)] La France craint la «bataille d’Abidjan»

«Il faut souhaiter qu’il n’y ait pas effectivement de bataille d’Abidjan» a déclaré Bernard Valero, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères français, alors que les Forces républicaines d’Alassane Ouattara entoureraient la ville.

Sur place, la population craint le pire et «étouffe»; c’est le constat d’un bloggeur de RFI qui se trouve actuellement à Abidjan. Il décrit la peur dans laquelle vit la population de la capitale administrative. Ils seraient déjà nombreux à faire des provisions en prévision de cette bataille de Baby, le surnom que donnent les habitants d’Abidjan à leur ville.

19h40 [AFP] Les Etats-Unis appellent les deux parties à la retenue

«Les Etats-Unis appellent les deux partie à faire de la protection des civils leur priorité», a déclaré Johnnie Carson, l’assistant du secrétaire d’Etat pour la politique africaine. Ceux qui ne respectent pas ce principe devront «rendre des comptes», a-t-il ajouté.

19h30 [UN.org] Déclaration officielle de Ban Ki-moon

Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, exhorte les parties en Côte d'Ivoire à assumer la responsabilité de leurs actes. Il insiste sur l'importance du respect de la Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), qui est de protéger la population civile. Il ajoute que «toute violation des droits de l’Homme sera soumise à la loi internationale».

19h15 [Amnesty International] La Côte d’Ivoire au bord du chaos

Selon Salvatore Saguès, chercheur pour Amnesty International en Afrique de l’Ouest, «Abidjan est au bord d’une catastrophe humanitaire et d’un véritable chaos [...] La Côte d’Ivoire est en train de faire face à une crise humanitaire majeure. Les deux camps doivent immédiatement arrêter de viser la population civile. […] La communauté internationale doit prendre dès maintenant des mesures pour protéger les civils».

19h04 [AFP/Romandie News] «L'intégrité physique» de Gbagbo sera respectée

Ally Coulibaly, l'ambassadeur de Côte d’Ivoire en France nommé par Ouattara, a confirmé auprès de l’AFP que ce dernier avait promis de respecter «l’intégrité physique» de Laurent Gbagbo s'il venait à se rendre. Coulibaly a également déclaré qu'il ne savait pas où se trouve Gbagbo à l'heure actuelle, alors que Ouattara se trouverait lui toujours à l’hôtel du Golf, à Abidjan.

18h40 [France Info] La Police lâche Gbagbo, et le blocus de l’hôtel du Golf a été levé

Selon Choi Young-jing, chef de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire, 50.000 hommes, chefs et soldats ont fait défection à la Gendarmerie et la Police en Côte d'Ivoire. Laurent Gbagbo ne serait plus soutenu que par ses Forces de défense et de sécurité, qui seraient déployées autour du Palais présidentiel et de la résidence de Cocody, où se trouverait Gbagbo.

D’autre part, le blocus de l'hôtel du Golf, où Alassane Ouattara vivait retranché depuis l’élection du 28 novembre 2010, a été levé.

18h00 [AFP] Le prêtre de Caritas a été libéré

Richard Kissi, ainsi que 150 autres prêtres, ont été libérés par les forces des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci). Ils avaient été enlevés en banlieue d’Abidjan, à Anyama, par un «commando invisible» composé d’insurgés pro-Gbagbo. L’ONG Caritas avait lancé un appel ce matin pour demander leur «libération immédiate».

 17h41 [Reuters, RFI] Des militaires français déployés à Abidjan

Des militaires français ont été déployés à Abidjan pour protéger des ressortissants français attaqués par des pro-Gbagbo. La force militaire française présente actuellement en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’opération Licorne se chiffrerait à un millier de soldats. L'armée française n'a pas encore souhaité s'exprimer à ce sujet.

Les forces armées de Ouattara auraient encerclé Abidjan.

17h00 [Afriscoop] Blé Goudé aurait demandé l'asile politique à l'Angola

D’après des sources diplomatiques, Blé Goudé, leader des jeunes patriotes partisans de Gbagbo, aurait demandé l’asile politique auprès de l’état angolais.

17h25 [France24 en TVstream] Guillaume Soro donne «quelques heures» à Gbagbo

La chaîne France24 a contacté Guillaume Soro, Premier ministre désigné par Alassane Ouattara, qui a répondu depuis Yamoussoukro, la capitale administrative. A propos du ralliement potentiel des forces pro-Gbagbo vers Ouattara, il a déclaré:

«Il y a des défections pas groupes dans la police et dans la gendarmerie.»

Au sujet du départ de Laurent Gbagbo, il donne «quelques heures» au président sortant. «Il faut qu’il se rende maintenant» a-t-il ajouté.

«Je confirme qu'actuellement nos troupes ont encerclé la ville d'Abidjan. Nous tiendrons cette position jusqu'à ce que les ralliements se fassent et que la transmission du pouvoir soit effective au président Alassane Dramane Ouattara, démocratiquement élu. [...] Nous considérons qu'il faut éviter le bain de sang à Abidjan donc nous donnons la possibilité aux uns et aux autres qui veulent se rallier de le faire pacifiquement.»

17h10 [Le Monde.fr]

17h00 [Afrik.com] Laurent Gbagbo ne réagit toujours pas

Alors que la situation s'accélère et que les Forces républicaines d'Alassane Ouattara progressent vers Abidjan, Laurent Gabgo se fait discret. Il serait «dans sa résidence» selon la Radio télévision ivoirienne (RTI).

16h15 [Ouest France]

Selon des sources ivoiriennes, le général Firmin Détoh, commandant en chef des forces terrestres et proche de Laurent Gbagbo, aurait été assassiné par son garde du corps.

16h10 [Abidjan.net] Extraits et vidéo du discours d’Alassane Ouattara

«Malgré de nombreux appels à M. Laurent Gbagbo et à ses proches pour un transfert pacifique du pouvoir, l'unique réponse à cette main tendue a été la violence.»

«Contre les miliciens et les mercenaires à la solde de M. Laurent Gbagbo (...) les Forces républicaines ont décidé de rétablir la démocratie et de faire respecter le vote du peuple.»

Alassane Ouattara a demandé aux partisans de Gbagbo de se «mettre à la disposition (du) pays et de rejoindre ainsi la légalité [...] Il est encore temps de rallier vos frères d'armes des Forces républicaines. Le pays vous appelle».

«Pour la mémoire de nos pères fondateurs et pour les générations futures, nous devons ensemble, construire la Côte d'Ivoire dans la paix».

16h00 [AFP/Romandie News] Des tirs à l’arme lourde ont été entendus à d’Abidjan, à proximité d’un «camp de gendarmerie fidèle au président sortant ivoirien Laurent Gbagbo».

15h40 [Reuters] Les forces pro-Ouattara seraient «aux portes d'Abidjan»

15h10 [AlertNet/Reuters] L’ONG Caritas demande la libération d’un de ses membres

L’organisation humanitaire catholique Caritas demande la libération immédiate du Frère Richard Kissi, directeur de l’ONG à Abidjan. Il a été kidnappé mardi 29 mars en fin de matinée par un groupe armé. Il effectuait une mission humanitaire dans la banlieue de la capitale économique. Caritas signale qu’elle n’a plus de nouvelles depuis.

14h40 [Elysee.fr] Réunion demain à l’Elysée pour «faire le point»

 Une réunion se tiendra demain en fin d’après-midi au Palais présidentiel français. Seront présents François Fillon (Premier ministre), Alain Juppé (ministre des Affaires étrangères) et Gérard Longuet (ministre de la Défense).

14h35 [AFP, Romandie News]

Plusieurs témoins ont indiqué à l'AFP que des détenus de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca) ont été libérés. Il s'agit de la plus grande prison de Côte d'Ivoire.

14h30 [Ministère des Affaires étrangères sud-africain, Ouest France] Le général des forces armées de Gbagbo se retire

Phillippe Mangou, chef d’état-major nommé par Laurent Gbagbo en août 2010, vient de «faire défection». Il a été accueilli avec sa femme et ses cinq enfants à Abidjan par Zodwa Lallie, l’ambassadeur sud-africain en Côte d'Ivoire.

13h10 [AFP] Les pro-Ouattara à 130 kilomètres d'Abidjan

Selon l’AFP, les Forces républicaines favorables à Ouattara ne seraient pas encore à Abidjan, elles se trouveraient pour le moment à 130 kilomètres au nord de la ville, non loin de la localité de N’zianouan.

12h50 [Reuters, AFP,  Le Figaro] Embargo maintenu et chute du prix du cacao

La «bataille du cacao» en Côte d’Ivoire entraîne la chute des prix de la fève brune. La récente avancée des partisans d’Alassane Ouattara, qui ont repris le contrôle du port de San-Pédro fait craindre aux investisseurs un afflux soudain des stocks.

«Sur le marché à terme londonien Liffe, la tonne de cacao pour livraison en mai a chuté de plus de 9% depuis le début de la semaine, son cours s'affichant à 1.915 livres la tonne jeudi en fin de matinée, un des plus bas depuis le 10 janvier», écrit l’AFP.

De plus, l'Union européenne a décidé de maintenir son embargo sur les importations de cacao depuis le port de San-Pédro.

12H40 [Abidjan.net] Environ 40.000 déplacés regroupés à la mission catholique de Douékoué

L’Onuci indique que la mission catholique de Douékoué (ouest du pays) «abrite à elle seule, environ 40.000 déplacés, selon le Père Cyprien, curé de la paroisse». Selon Georges Rautenbach, chef de cabinet du représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, «la situation humanitaire à Douékoué est grave et préoccupante et les milliers de déplacés attendent notre aide».

12h30 [Parliamentlive.tv.uk] Le Parlement britannique s’inquiète de la situation humanitaire

Une question prioritaire a été soulevée par le député britannique Stephen O’Brien à 11h30 (heure locale). Inquiet du sort des milliers de réfugiés aux frontières de la Côte d’Ivoire, il a assuré que les gouvernements engagés dans le conflit ivoirien travailleraient de concert avec les ONG humanitaires comme Oxfam et veilleraient autant que possible à ce qu’aucun enfant ne soit engagé dans les combats, en partenariat avec Save the Children.

12h15 [Abidjan.net]

Le portail d'information a publié une carte détaillée des zones d'affrontements entre les camps de Gbagbo et de Ouattara. 

12h05 [Angola Press, La Croix] Le pape Benoit XVI envoie un émissaire pour la paix

Dans un discours du 30 mars, Benoît XVI annonce l'envoi du cardinal ghanéen Peter Kodwo Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix, en Côte d’Ivoire afin de manifester la «solidarité du Vatican aux victimes du conflit». Cette mission est une initiative qui tranche avec le rôle jusqu'à présent distant du Saint-Siège.

12h [Times Live] L’Afrique du Sud «très préoccupée» par la détérioration de la situation

La porte-parole du gouvernement sud-africain Clayson Manyela espère que «la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, l’Union africaine et les Nations unies continueront leurs efforts pour trouver une issue politique pacifique à cette crise.»

11h [L’inter, Le Monde.fr] De plus en plus de villes aux mains des pro-Ouattara

Yamoussoukro, la capitale de la Côte d'Ivoire, est désormais sous le contrôle des forces d’Alassane Ouattara. Les Forces de défense et de sécurité (FDS) fidèles au président sortant Laurent Gbagbo n’ont opposé aucune résistance.

Tiébissou, Gagnoa (la ville natale du président Gbagbo), Lakota, Soubré, Méagui, San-Pédro (plus grand port d'exportation de cacao au monde) sont elles aussi passées à l'autre camp.

Selon Alassane Ouattara, «toutes les voies pacifiques de sortie de crise sont épuisées». Laurent Gbagbo quant à lui semble rester confiant dans l’issue des affrontements, puisqu'il a déclaré: «J'attends la fin du film.»

10h38 [Africaguinee] Alpha Condé souhaite «une sortie honorable» pour Laurent Gbagbo

10h [RFI] Guillaume Soro: «La récréation est finie»

Guillaume Soro, Premier ministre d’Alassane Ouattara, a annoncé le départ de Laurent Gbagbo:

«Notre objectif, c'est de chasser Gbagbo qui a volé les résultats de l'élection présidentielle, qui se livre à des massacres des populations civiles à Abidjan. La récréation est terminée, les choses sérieuses commencent maintenant.»

Il assure qu’il n’y a pas de guerre en Côte d’Ivoire, l’unique objectif étant de chasser Laurent Gbagbo. Il n’y aura pas non plus de «vengeance» contre les hommes fidèles à Gbagbo. Il a également ajouté qu'un gouvernement d’union nationale n’est pas à écarter.


A lire également sur Slate Afrique:

- La bataille d'Abidjan a commencé

- «Gbagbo et Ouattara doivent tous les deux renoncer au pouvoir»

- Dieu va-t-il lâcher Gbagbo?

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, Yahya Jammeh a quitté le pouvoir les poches pleines  Si vous voulez acheter un iPhone pour pas cher, foncez en Angola  Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017 

Abidjan

AFP

Côte d'Ivoire: intrusion de casseurs au lycée international Jean Mermoz

Côte d'Ivoire: intrusion de casseurs au lycée international Jean Mermoz

AFP

Côte d'Ivoire: Jennyfer, la chaîne française de vêtements s'installe

Côte d'Ivoire: Jennyfer, la chaîne française de vêtements s'installe

AFP

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

Côte d'Ivoire: le coupé-décalé fait sa fête

Alassane Ouattara

Crise

Derrière les mutineries en Côte d'Ivoire, un bras de fer politique?

Derrière les mutineries en Côte d'Ivoire, un bras de fer politique?

Election présidentielle

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Politique

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Laurent Gbagbo

CPI

Charles Blé Goudé, l'autre accusé du procès Gbagbo qui se rêve en Mandela

Charles Blé Goudé, l'autre accusé du procès Gbagbo qui se rêve en Mandela

Election présidentielle

En Côte d'Ivoire, le matraquage publicitaire du candidat Ouattara

En Côte d'Ivoire, le matraquage publicitaire du candidat Ouattara

Charles Blé Goudé

Les vraies raisons de son transfèrement à la CPI

Les vraies raisons de son transfèrement à la CPI