mis à jour le

Le Pds mûrit un plan de "guerre" contre Macky

Que le régime de Macky Sall se le tienne pour dit. Le Parti démocratique sénégalais (Pds) n'est pas prêt à lâcher le morceau. Les libéraux sont déterminés à se battre jusqu'à la dernière énergie dans ce combat les opposant au pouvoir de Macky Sall, dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

Selon L'Observateur, le Pds va user de tous les moyens «légaux» pour faire face au régime de Macky Sall qui veut le «liquider». L'entêtement de l'Etat du Sénégal de poursuivre les poursuites contre des dignitaires de l'ancien régime, malgré la décision de la Cour de la Cedeao, récusant les compétences du Procureur spécial près la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), irrite les libéraux. Ces derniers concoctent des plans de bataille. Et dans ce cadre, aucun coup ne sera de trop. Du moins, si l'on en croit Me El Hadji Amadou Sall qui déclare que toute action qui permettra de rétablir «la vérité, l'Etat de droit et le respect des droits de l'homme» sera entreprise. L'avocat informe, sans entrer dans les moindres détails, que le Pds a une stratégie sur le plan judiciaire, politique comme diplomatique. «Entre nous et le gouvernement, la bataille n'est plus judiciaire. C'est aussi une bataille sur le plan de la politique et de la communication. Nous allons réagir pour rétablir la vérité», a dit l'ancien ministre de la Justice, accusant les tenants du pouvoir d'être en train de «mentir» aux Sénégalais. «Tout ce qu'ils ont dit et que la presse a repris, c'est des mensonges», déclare-t-il dans les colonnes de L'Observateur.
Me El Hadji Amadou Sall, faisant une digression sur l'arrêt de la Cour de la Cedeao qui désavoue l'Etat du Sénégal, déclare que c'est la preuve que Macky Sall n'est pas un homme d'Etat. «Le fait pour le gouvernement du Sénégal, délibérément, de refuser d'appliquer une décision de notre juridiction communautaire est une négation de toute notre volonté de parvenir à l'unité africaine et cela nous met au pan de la communauté internationale. C'est une politique de courte vue. Macky Sall fait la preuve qu'il n'est pas à la hauteur, qu'il n'est pas un homme d'Etat. Et c'est dommage.» Rappelant que les décisions de justice sont faites pour être appliquées, le responsable libéral invite les organisations de défense des droits de l'homme, ceux qui se battent pour l'Etat fédéral et l'Unité africaine à se mobiliser contre le régime de Macky Sall qui mène une «politique basée sur l'émotion et le règlement de comptes». Ce qui, selon Me Sall, nous ramène en arrière et remet en cause la Constitution du Sénégal qui proclame l'attachement de notre Peuple à l'Unité africaine.
REWMI.COM/AW

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye