mis à jour le

Ouvrez ces portes du Jihad qui sont closes…

Regardez autour de vous, des écoles tombent en ruine. il pleut souvent plus dans les salles de cours que dans la court de récréation. Les murs sont moisis laissant se développer des germes nocifs pour la sante et contre leur croissance normale. Combien de gamins arrivent à l’école mal chaussés? combien de mal nourris ? Combien d’orphelins ? combien handicapés ?

Circulez à travers la Tunisie, allez dans les compagnes et les douars.. visitez ces ces endroits reclus ou les hommes vivent comme des bêtes avec les bêtes, souvent 3 poules, une chèvres et beaucoup de malheur. Ils ne se soignent pas, ils ne mangent pas à leur faim, ils sont sans espoir de pères en fils..

Allez dans les hôpitaux, regardez la misère des gens, écoutez leurs doléances, regardez leur souffrance. J’ai vu personnellement des cas de malades abandonnées, lâchés par leur famille faute de moyens. Ils cherchent le réconfort dans les yeux des visiteurs ou du personnel médical!!

Visitez les maisons de retraite qui n’ont de la retraite que le nom. La misère, la solitude, la dépression, l’oubli et la maltraitance sont le lot quotidien des pensionnaire de ces mouroirs.

Faites un tour dans les administrations. Des queues anarchiques, des abus à répétition, une attente infinie, des passes-droit inqualifiables, des dossiers perdus qui réapparaissent par miracle suite au payement d’une taxe imposée directement ou indirectement par un administrateur sans scrupule..

Piochez dans les résultats des concours, regardez les nominations dans la fonctions publiques et la désignation des hauts commis de l'État, vous attraperez le tournis. Combien de personnes sont honnêtement recrutées?

Aux lycées et dans les universités, la conscience a foutu le camp et la réussite est illusoire sauf pour ceux qui payent le prix. Les pauvres n’arrivent plus à suivre la cadence infernale imposée par des enseignants qui font du service publique une manne d’argent sale pour ériger des immeubles à 5 étages et laisser mourir (scientifiquement) une grande partie de leurs élèves et étudiants.

Faites du tourisme intérieur , apprécier cette nouvelle Tunisie qui est devenue une décharge à ciel ouvert, marchez sur les plages et découvrez ce que l’homme peut enfuir dans le sable pour rendre votre promenade cauchemardesque, sentez l’odeur de l’urine dans tous les coins de rues, admirez les montagnes d’ordures qui poussent jusqu’aux grandes artères des villes et des villages….

Oui Pour tout ce que j’ai énuméré et plus, j’estime que Jihed est obligatoire. Mon Jihed est celui du travail, de l’entraide, du sérieux et de l’engagement…

Le Jihed est la guerre sans arme contre l’oubli, le laisser-aller, l’indifférence, l’hostilité, le parti-pris , l’ignorance et l’indifférence..

Allez donner la mort, alors qu’il est possible de donner la vie autour de soi, est une trahison de son pays, de sa l famille et des valeurs humaines.

Ceux qui participent de près ou de loin à ces expéditions de chair à canons sont des criminels de guerre ni plus ni moins..

La guerre sainte et le Jihed responsable se font avec la tête et les jambes. C’est un mélange de travail intellectuel et d’efforts physiques pour réparer les accidents et les accidentés de la vie et donner de l’espoir à ceux qui ne l’ont perdu.

Les jihadistes atteindront le paradis sur terre en prenant soins des écoles abandonnées, des enfants déshérités, de l’administration sinistrée, de l’université ruinée, de l’éducation bazardée, de l’humanité poignardée, de la souffrance répandue dans les c½urs et les corps.

Ceux qui cherchent l’autre paradis, nous ont installé pour le moment en enfer et il n’est nullement permis de l’accepter !!!

!..AH..!

Ali Gannoun

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes