mis à jour le

Cité dans les Pv d’enquête par le fils de l’ancien Président, Mimran dément Karim Wade

Le patron de la Compagnie sucrière sénégalaise, Jean-Claude Mimran, a tenu à préciser que c'est l'Etat du Sénégal qui lui doit de l'argent pour lever toute éventuelle équivoque.

Il est apparu dans l'enquête que dirige le Parquet spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite sur le patrimoine de Karim Wade, que l'industriel Jean-Claude Mimran lui avait offert la rondelette somme de 500 millions de francs Cfa à son retour au Sénégal après l'élection en 2000 de Me Ab­­doulaye Wade. Aussi, Jean-Clau­de Mimran prêterait-il à Ka­rim Wade une villa à Saint-Tropez où le fils du Président Wade passait régulièrement des vacances. Ces informations que nous avions relayées dans notre édition d'hier n'ont pas manqué d'indigner Jean-Claude Mimran et certains de ses poches. Le patron de la Compagnie sucrière sénégalaise tient à battre en brèche tout amalgame qui pourrait en être fait. Il précise en effet n'avoir jamais offert la moindre somme à Karim Wade et ne lui a encore moins prêté une villa à Saint-Tro­pez du fait que lui-même n'y possède aucune propriété (résidence ou villa). Jean-Claude Mimran tient aussi à souligner que «ce qui est constant, c'est qu'en 2009, le gouvernement du Sénégal nous avait sollicités en urgence pour combler un gap financier dans l'acquisition d'une résidence destinée à la mission diplomatique du Sénégal à Genève d'un montant de 246 584, 53 Francs suisse soit (142 011 503 francs Cfa). Cette somme avait été déposée au cabinet suisse de l'As­sociation des Notaires Vau­dois, Maîtres Bournier et Noverraz qui à l'époque officiaient pour le comp­te de l'Etat du Sénégal». Jean-Claude Miman déclare n'être pas encore rentré dans ses fonds car ajoute-t-il, «ce prêt que nous avions consenti, ne nous a jamais été remboursé à ce jour, malgré de nombreuses relances de notre part, adressées au ministère des Affaires étrangères et à celui de l'Economie et des Finances».

Le Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye