mis à jour le

IBRA DIOUF NIOKHOBAYE A LII CII REWMI : «La mise en demeure de Karim Wade est le chemin vers les autres libéraux»

L'émission « Lii Cii rewmi » a reçu Ibra Diouf Niokhobaye, du comité directeur du Parti démocratique sénégalais, syndicaliste membre de l'alliance des enseignants du pays. il est revenu sur les couacs dans l'enseignement, mais surtout, sur l'affaire Karim Wade et la marche reportée des libéraux.


Peut-on vous accuser de reculade, face à la menace du gouvernement de réprimer toute marche de protestation sur l'affaire Karim ?

Qui connait le Pds sait que nous ne menons pas des actions de poltron. Nous sommes toujours déterminés. Mais, nous avons aussi un respect considérable pour nos chefs religieux. Le roi du Maroc aussi est un grand ami du pays. Aussi, quand on nous a demandé d'abandonner notre mobilisation, ne pouvons-nous qu'accepter. C'est la raison pour laquelle, nous pensons même que le nombre qui a accompagné le frère Karim Wade, de chez lui à la Crei, était pléthorique. On avait dit le minimum symbolique.
Et pourtant, Wade vous avez demandé de laisser Macky gouverner ?
Macky nous accuse de sorciers. Wade a volé ceci, untel a pris cela. Nous avons constaté que Macky veut détruire le Pds et nous ne le laisserons pas faire.
Ne pensez-vous pas que cette démarche ne charme pas ?
Les sénégalais ne sont pas dupes. Ils savent que Macky est un suiveur, pris sous l'influence de ceux qui lui demandent de nous attaquer. Le parti est un patrimoine politique qui a accédé au pouvoir, après 26 ans d'opposition. C'est un complot politico-judiciaire qu'il est en train d'ourdir.
En quoi faisant ?
En faisant croire aux sénégalais que le Pds a volé l'argent du pays, pour justifier la non-tenue de ses promesses électorales. Il oublie qu'il fait partie du bilan de Wade. Pis, il veut nous faire oublier que les locales sont proches. Il cherche, en résumé, à nous détruire.
Mais, il ne traque que les biens mal acquis ?
Macky a personnellement avoué s'être enrichi. J'ai un point de repère de la fortune de Macky. Quand il a rejoint le gouvernement, son salaire ne faisait pas plus de 400 millions. Aujourd'hui, il déclare 8 milliards, des maisons partout dans le monde. Ses alliés sont plus que louches : Abdoul Mbaye n'est pas clair dans l'affaire Habré. Aujourd'hui, ils doivent rendre compte, avant de s'attaquer à d'autres honnêtes gens. Abdoul Mbaye est un receleur connu, ses ministres ne font que des marchés de gré à gré. La Crei est illégale mais Macky s'en fiche pas mal. Comment veut-on vouloir adopter l'intégration africaine et passer outre la décision de la Cedeao.
Justement où Karim a-t-il trouvé ses 694 milliards ?
C'est de la pure calomnie. Rien n'est encore prouvé. Il y a vice de forme. Cette juridiction exceptionnelle ne doit point sévir dans l'affaire Karim. C'est une cour politique qui n'a pas sa raison d'être. Aujourd'hui, on oublie les transhumants. Il y a deux poids, deux mesures.
Ne doit-on pas tout tirer au clair ?
Tout sera clair, si on laisse la loi faire son travail, comme il se doit. Mais, l'affaire est en train d'être politisée. Macky est entouré d'ennemis de Wade, comme Dansokho et Ousmane Tanor Dieng.
Pourquoi quand les autres libéraux étaient traqués, on ne vous a pas entendu, Karim fait-il la pluie et le beau temps ?
Karim est un frère comme les autres. Nous savons qu'ils veulent faire de lui le dindon de la farce. Pourquoi veulent-ils commencer par Karim, si ce n'est pour déblayer le chemin vers les autres. Il est le premier à recevoir une mise en demeure, il ouvre le bal.
Pourquoi ne pas faire appel à Wade Père ?
L'approfondissement de la démocratie rime avec le respect de la loi. Si elle le demande, je n'y vois pas d'inconvénient.
Votre avis sur la tentative d'immolation à l'Ucad...
C'est piteux, cela traduit un manque cruel de perspective. C'est la première fois que des étudiants s'enflamment parce qu'ils n'ont plus l'espoir de continuer leurs études. Toutefois, je leur demande de garder espoir, parce qu'ils sont la crème pour demain. C'est le système actuel qui ne marche pas, on ne peut pas séparer l'enseignement supérieur du moyen secondaire.
Yandé DIOP
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye