mis à jour le

PAUL EMILE TENDENG, SUR SES DEBUTS AU FC VASLUI (ROUMANIE) «Ousmane Ndoye a facilité mon intégration»



Transféré récemment du Casa-Sports au FC Vaslui (D1 Roumanie), Paul Emile Tendeng a joué, dimanche dernier, son premier match dans l'élite roumaine, face au Stéaua Bucharest. Aidé par Ousmane Ndoye (Ndlr : grand frère de Dame Ndoye), il a vite intégré le groupe. Entretien...

Comment se passe votre adaptation au FC Vaslui?

Je peux dire que ça s'est bien passé. J'ai trouvé le groupe sympa, il y'a des africains et surtout Ousmane Ndoye qui a vraiment facilité mon intégration. Il m'a accueilli et traité comme son propre frère
Il me donne des conseils. Il me demande de croire en moi, en mes qualités, mais surtout savoir me faire respecter. Et pour ce faire, il m'a demandé de toujours bosser dur pour mieux avancer dans la vie.

Quels sont vos rapports avec l'entraineur et les dirigeants du club?

Nous entretenons de bons rapports. Ça se passe plutôt bien. D'ailleurs, pour ce match contre Stéaua Bucharest, on a accéléré les choses pour que je puisse figurer dans le groupe. J'ai passé ma visite médicale, la veille du match. Même au niveau de la fédération roumaine, on a tout fait pour que je prenne part à cette rencontre. Alors, je peux estimer qu'ils comptent sur moi, et ça va.

Votre contrat fini en fin de saison, espérez-vous une prolongation ?

J'ai débuté, hier (ndlr : dimanche 16 mars 2013) dans le championnat. Et pour mon premier match face au Stéaua Bucharest, je suis entré comme remplaçant. J'ai joué les 30 dernières minutes. Mais, on a perdu 1à 0. Je me suis bien senti dans le jeu, malgré notre infériorité numérique, on a joué à 10 contre 11, après l'exclusion d'un de mes partenaires. Ben, on verra bien, d'ici à la fin de saison, ce qui se passera avec les dirigeants du club, pour la prolongation ou non.

Pensez-vous déjà à l'équipe nationale ?


Oui, j'y pense ! Mais, je préfère d'abord me concentrer sur mon club, en travaillant dur pour être performant, à chaque rencontre, et après la sélection viendra tout naturellement.

Quels sont l'équipe et le championnat de votre rêve ?

J'aime bien l'Espagne car, mon club préféré, c'est le Barca. J'adore aussi le championnat Anglais, ça fait rêver. Toutefois, je n'exclus pas la France et l'Italie car, ce sont de bons championnats aussi.

Comment avez-vous vécu la défaite du Casa-Sports, face au stade malien ?

Ça m'a fait très mal. Mais, c'est la loi du sport. J'ai appris qu'ils ont tout donné, mais c'est Dieu qui en a décidé ainsi. On espère qu'au retour, Dieu nous donnera la victoire. De loin, je suis de tout c½ur avec eux, quoi qu'il en sera.
Jacques GOMIS
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye