mis à jour le

Thierno Alassane Sall: ”La vértibale identité” des entreprises opérant à l’aéroport de Dakar a été cachée”

Lors d'une conférence de presse, le ministre des Infrastructures et des Transports, Thierno Alassane Sall, a indiqué, lundi, qu'un mécanisme a été mis en place par ses prédécesseurs, ''pour cacher la véritable identité'' des différentes sociétés qui opèrent à l'Aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Un ''mécanisme (...) a été mis en place pour cacher les véritables propriétaires des différentes entreprises qui opèrent à l'aéroport Léopold Sédar Senghor'', a dit M. Sall.

''Derrière Daport [société chargée de la gestion de l'aéroport de Dakar], on voit qu'il y a un citoyen allemand et une société basée dans un paradis fiscal, qui détient 90% des parts de Daport. C'est une société de transmission de données qui n'a rien à voir avec l'exploitation aéroportuaire et vaut 90 millions de francs pour gérer une structure qui, au moment de la construction, vaut elle-même plus 400 milliards de francs'', a expliqué M. Sall.

Il a indiqué que ''120 milliards ont été déjà payés sur la base de la RDIA et dont l'exploitation va générer des bénéfices nets annuels de plus de 7 milliards'', avant d'ajouter : ''C'est proprement inacceptable''.

''Mieux ou pire, a-t-il poursuivi, parce que l'aéroport de Dias tarde à être au rendez-vous, un autre mécanisme a été mis en place, pour faire en sorte que Daport, sans appel d'offres, puisse assister les aéroports du Sénégal dans l'exploitation et la gestion''.

Sur cette base-là, selon lui, ''de juillet 2009 à décembre 2011, 2,8 milliards ont été facturés dont 2,4 milliards recouvrés par Daport''
APS

www.dakaractu.com