mis à jour le

Processus de paix en Casamance : «Tant qu’il n’y a pas la paix, rien ne marchera»

«La paix est la base de tout», a dit le leader de la ligue démocratique/ Mouvement pour le parti du travail (LD/MPT). Abdoulaye Bathily demande au gouvernement et au Mfdc d'aller à la table de négociation, pour permettre à la Casamance de jouer son rôle de grenier du Sénégal.

En tournée à Ziguinchor, le leader des jallarbistes Abdoulaye Bathily a indiqué, face à ses militants de Ziguinchor que la région méridionale constituait le grenier du Sénégal mais que la crise qui y sévit, depuis quelques années, a fini de rendre misérable. Son parti engagé pour la paix dans cette région, M. Bathily a réaffirmé sa détermination à se battre aux cotés du chef de l'Etat Macky Sall. «Depuis 1982, combien de morts, combien de larmes ont été versées, combien de rizières ont été abandonnées», se demandera-t-il, estimant qu'il est temps d'arrêter. Ainsi, il compte poursuivre ce qui a toujours été son combat : la concrétisation de cette paix, en invitant les deux parties, notamment l'Etat et le Mfdc, à se mettre autour de la table, pour que, dans un avenir proche, cette crise armée ne soit qu'un vieux souvenir. Abordant les locales 2014, le leader de la LD a déclaré que ce sera aux militants de décider avec qui aller et dans quelle condition, ces élections n'ayant pas un enjeu national, ce qui n'a rien à voir avec la coalition Benno Bokk Yakkar. Aussi, invite-t-il les Sénégalais à faire la distinction, à ne pas dramatiser que certains partis de Benno ne partent pas ensemble aux locales. «Il n'y a pas d'implosion de Benno, parce que ces élections sont une question locale et non nationale», a stipulé M. Bathily.
Elisabeth DIATTA (Rewmi Quotidien)

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye