mis à jour le

La paix des braves en éclats

Les Centrafricains ont-ils vraiment tourné le dos à la guerre ? Difficile de répondre avec certitude. Ce qui est évident, c'est que les démons de la haine et de la division ne sont pas loin. Alors qu'on s'y attendait le moins, les 5 ministres issus de la rébellion, Seleka, en mission dans leur bastion, ont décidé de rester à Sibut. Le temps que le chef de l'Etat, François Bozizé, prenne la mesure de la situation. Et il dispose de 72 heures au bout desquelles les rebelles menacent de reprendre les (...) - Point de vue