mis à jour le

Question à un prêt FONER : en quelle année académique sommes-nous au Burkina Faso ?

Bien malin qui pourra répondre, peut-être pas même les premiers concernés tant depuis un certain temps, les années se chevauchent, se télescopent et se mélangent. Après l'amère expérience de 2000, certains mêmes redoutaient une nouvelle année blanche. C'est donc pour prendre le taureau universitaire par les cornes que le Premier ministre, Luc Adolph Tiao, a engagé hier lundi 18 mars 2013 une journée marathon au chevet de cette institution moribonde.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington