mis à jour le

Les jeunes de l'APR demandent l'arrestation de Karim Wade

Le Secrétariat exécutif chargé des relations avec les jeunes de l'Alliance pour de république (APR, au pouvoir) a invité lundi à Dakar le président Macky Sall à prendre ses responsabilités face à ''la gravité du crime économique'' en faisant procéder à l'arrestation de Karim Wade.

''L'Etat devrait pendre ses responsabilités pour que ces entreprises qui appartiennent à Karim et à ses amis reviennent au Sénégal'', a estimé Mame Mbaye Niang, par ailleurs président de la Haute autorité de l'Aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar (HAALSS).

''90% de l'économie nationale sont détenus par des étrangers qui sont bizarrement liés, qui ont un dénominateur commun : Karim Wade. Pour des raisons de sécurité nationale, toutes ces entreprises doivent être réquisitionnées et redonnées à l'Etat du Sénégal'', a-t-il dit.

Mame Mbaye Niang a soutenu que Karim, ''parce qu'il est le fils du président, parce qu'il est le super ministre, a pris plusieurs entités du transport aérien pour s'enrichir sur trente ans'', en appelant ainsi ''la responsabilité des Sénégalais, la responsabilité du président qui a été élu pour garantir les intérêts sénégalais et garantir la sécurité nationale''.

''Cette situation ne peut pas persévérer un mois ou deux mois, aujourd'hui'hui si l'ensemble de ces entreprises ferme, c'est l'économie nationale qui va s'écrouler. On ne peut pas détenir le port, l'aéroport, une partie du financement public et privé et ne pas être outillé. Karim Wade a pillé ce pays, il faut l'arrêter'', a suggéré le porte-parole des jeunes de l'APR.

''Régler ce problème Karim Wade, c'est un problème d'ordre national qui se pose au détriment des Sénégalais. Si Macky Sall n'arrête pas Karim Wade, il va trahir les Sénégalais'', selon Mame Mbaye Niang.

Pour lui, ''il n'y a pas de cabale, pas d'acharnement contre Karim Wade. Il y va de l'intérêt du Sénégal''.

Karim Wade, fils de l'ancien président Abdoulaye Wade, est sommé de prouver dans un mois l'origine licite de ses avoirs estimés à 694 milliards de francs CFA, dans le cadre de la clôture d'une enquête visant de présumés biens mal acquis, a appris de l'APS, auprès de son entourage.

Ancien ministre d'État durant le règne de son père, M. Wade a répondu vendredi à la convocation du procureur spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

APS

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye