mis à jour le

Algérie : les imams ont leur syndicat officiel

La Centrale syndicale dispose d'une nouvelle « aile ». Après de maintes tentatives, l'UGTA a réussi à créer un syndicat des imams.

Après des années d'interdiction, les imams auront réussi ainsi à créer leur 3ème syndicat. Mais à la différence des autres, celle de cette fois-ci a été adoubée par le syndicat officiel de Abdelmadjid Sidi-Saïd.

Djelloul Hadjimi a été plébiscité comme secrétaire général de la coordination nationale des Imams et fonctionnaires des affaires religieuses. Dans le communiqué final sanctionnant ses travaux, la coordination s'engage à défendre les droits matériels et moraux des Imams et fonctionnaires des affaires religieuses, et appelle à la « préservation de la référence nationale » et à la « modération » comme ligne de conduite.

Les imams, dont certains sont soupçonnés de radicalisme, disposent déjà de deux syndicats. L'un est agrée. L'autre n'a pas reçu l'autorisation du ministère des Affaires sociales. Les membres de ce syndicat sont jugés trop « radicaux ».

E. W.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens