mis à jour le

RCI: Attaque armée contre l’assemblée nationale: Les bureaux de Guillaume soro mitraillés par un commando: Plusieurs objets emportés

08/03/12

Selon les informations en notre possession, confirmées par d'autres sources, l'assemblée nationale de Côte d'Ivoire et les bureaux de Guillaume Soro, le président de ladite institution, ont été attaqués par un commando puissamment armé, dans la nuit de vendredi à samedi. C'est véritablement l'½uvre du Commando invisible, car les gardes républicains, affectés à la surveillance des lieux, affirment n'avoir rien vu, ni rien entendu.
Le Commando, une dizaine, s'est introduit à l'Assemblée en déjouant la vigilance des gardes républicains, et ont fait mains basses sur plusieurs centaines de millions de Fcfa, une dizaine d'ordinateurs, et plusieurs autres effets sensibles appartenant à Guillaume Soro.
Interrogée par IvoireBusiness sur les circonstances de l'attaque, l'assemblée nationale n'a pas souhaité répondre à nos questions.
Les gardes républicains ont étrangement découverts les dégâts le samedi midi.
Ils font encore l'objet d'interrogatoire sur les raisons pour lesquelles ils n'ont rien entendu.

UNE TENTATIVE D'ASSASSINAT CONTRE GUILLAUME SORO APRES CELLES CONTRE LES DG DE L'ECOLE DE POLICE ET DE L'ENS?

Cette attaque de l'assemblée nationale se produit après les tentatives d'assassinat de hauts dignitaires du régime Ouattara, que sont le DG de l'école de police, et directeur général de l'Ecole normale supérieure.

Guillaume Soro était-il sensé être présent à ses bureaux au moment de l'attaque ?
A-t-on voulu l'assassiner?
Y a-t-il eu des complicités qui auraient pu faciliter cette attaque des bureaux de Soro?

Les enquêtes en cours, si elles aboutissent, le diront.
Une certitude: Guillaume Soro n'était pas là au moment de l'attaque.
C'est donc dire que n'importe qui peut s'introduire à l'intérieur de la deuxième institution du pays, sans que personne ne s'en aperçoive.

Nous y reviendrons.

Eric Lassale/  Ivorian.net

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé