mis à jour le

Sommés de quitter leur lieu de recasement, les sinistrés de la Médina se rebiffent et appellent à être assistés psychologiquement

Les sinistrés de l'incendie de la Médina n'accueillent pas favorablement la mesure des autorités qui veulent leur faire décamper des sites de recasement dans deux jours. Estimant le délai « très court », les personnes qui squattent l'école de la Médina après le drame qui a ôté la vie à neuf (09) enfants talibés, sollicitent une audience soit avec le président de la République, soit avec le président de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse pour faire part de leurs doléances. Les sinistrés qui jugent qu'il est « difficile de redémarrer la vie à zéro, sans rien », demandent au micro de la RFM, à être subventionnés et « suivis psychologiquement » car ils subissent toujours le traumatisme des flammes, disent-ils.

REWMI.COM/MSD

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye