mis à jour le

Centrafrique : le coup de force de la Séléka

Des éléments de la Séléka basés à Sibut retiennent, depuis le dimanche 17 mars, cinq ministres issus de leur rang. Les rebelles ont fixé un ultimatum de trois jours au gouvernement pour accéder à leurs exigences.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram