mis à jour le

Afrique du Sud: pressions sur la famille du Mozambicain tué par la police

Le Mozambique, pays voisin et ami de l'Afrique du Sud, fait pression sur la famille du chauffeur de taxi mozambicain, Mido Macia, décédé en février aux mains de policiers sud-africains, pour qu'elle retire sa plainte contre Pretoria, ont dénoncé lundi les avocats de la famille.

La famille Macia a informé le cabinet (d'avocats) qu'elle est "harcelée et mise sous la contrainte par des représentants du gouvernement mozambicain pour régler l'affaire hors des tribunaux, et laisser le gouvernement mozambicain et son avocat représenter la famille", a indiqué l'avocat Andrew Boerner.

Les autorités de Maputo se sont également arrangées pour faire venir le père de la victime en Afrique du Sud et lui monter un rendez-vous avec des fonctionnaires sud-africains à l'ambassade du Mozambique à Pretoria, selon la même source.

Mido Macia, 27 ans, est décédé le 26 février au commissariat de Daveyton, une township de la banlieue est de Johannesburg, après une interpellation mouvementée, dont les images ont scandalisé le monde entier: pour un simple taxi collectif mal garé, le jeune homme s'est vu encerclé par les agents puis menotté et traîné dans la rue attaché à un fourgon de police.

Il est mort un peu plus de deux heures plus tard au commissariat.

Neuf policiers ont été inculpés de meurtre. Ils contestent les faits. Ils décrivent Mido Macia comme un homme violent, qui a résisté à son arrestation, après les avoir insultés.

La famille a décidé de poursuivre la police sud-africaine pour demander des dommages et intérêts, dans cette affaire qui a mis une nouvelle fois dans l'embarras l'Afrique du Sud, dont l'image avait déjà été singulièrement écornée par la fusillade de Marikana en août dernier quand la police a abattu 34 mineurs en grève, du jamais vu depuis la fin de l'apartheid.

AFP

Ses derniers articles: La circoncision traditionnelle, un dangereux rite de passage vers l'âge adulte  Rencontre entre rivaux libyens  Jeux de la Francophonie: photo-finish et déception pour les Ivoiriens sur 100m masculin