mis à jour le

Enrichissement illicite - Les comptes bancaires déjà découverts

Noël Deconnick a fourni d'importants documents aux enquêteurs dont certains retracent des virements financiers des comptes de Ahs vers un compte au nom de Menzies Middle East and Africa à la banque Ing Behring de Monte Carlo pour des montants de 1,791 million de dollars (900 millions de francs Cfa) et 2 millions d'euros (1,300 milliard de francs Cfa). Le Procureur spécial de la Crei a envoyé au procureur général de Monaco, une demande d'entraide judiciaire pour retracer les opérations sur ce compte.
Un juge de Monaco a déjà été saisi pour travailler sur ces opérations tout comme il cherche à élucider d'autres virements bancaires effectués cette fois-ci directement par Karim Wa­de. Le fils du Président Wade avait effectué les 4 et 23 avril 2007, deux virements bancaires de 2 millions 7 mille dollars chacun, soit un total de 4 millions 14 mille dollars (2 milliards de francs Cfa) à partir d'un compte à son nom propre, ouvert à la Hsbc Saint Helier, Jersey Channel Islands vers un compte ouvert au nom de Karim Wade domicilié à Ing Behring Bank à Monte Carlo. La découverte de ces deux dernières opérations a été faite par les investigateurs du Fbi qui ont collaboré avec leurs collègues sénégalais. Les Américains songeraient d'ail­leurs à ouvrir des poursuites judiciaires pour blanchiment d'argent contre Karim Wade. Les enquêteurs s'intéressent aux relations d'affaires de Karim Wade avec Sylvain Cohen, nommé par le Président Abdoulaye Wade comme Consul honoraire du Sénégal à Monaco.
Sur les comptes de Karim Wade au Sénégal notamment à la Sgbs et à la Cbao, les enquêteurs ont retracé des dépôts cumulés en espèces et hors revenus légaux de 910 millions 238 mille francs. Ces sommes étaient versées par Victor Tendeng, Victor Kantoussan, Elisabeth Dior Felhio assistante de Karim Wade, un certain Mouhamed Ba et d'autres personnes que Karim Wade affirme ne pas connaître. L'en­quê­te ne réussit pas encore à établir l'origine des fonds surtout que les versements s'étaient régulièrement poursuivis jusqu'en octobre 2012, soit plus de six mois après le départ du Pré­si­dent Wade du pouvoir. Karim Wade avait expliqué aux enquêteurs que ces sommes lui étaient données par le Président Wade sur ses fonds politiques mais interpellé sur les versements effectués entre avril 2012 et octobre 2012, il a donné une réponse qui laisse les en­quêteurs sur leur faim. Karim Wade a expliqué que c'était de l'argent qui lui restait à domicile et qu'il avait demandé à ses collaborateurs de les déposer de temps à autre dans ses comptes bancaires.

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry