mis à jour le

La main basse des sociétés offshore sur l’aéroport

Karim Wade décidera de la modification de la structure du capital des Ahs. Ainsi, il avait été procédé à des cessions d'actifs qui ne sont plus nominatifs mais au porteur. Madeleine et Paul Sarr signeront les documents nécessaires. Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye seront les visages de l'actionnariat des Ahs. Soit dit en passant que Elimanel Diop avait lui aussi fini d'être écarté de la gestion de l'entreprise. Deux sociétés offshore seront créées. Ce seront Menzies Africa basée au Luxembourg et Ahs International Limited basée aux Iles Vierges Britanniques.
Menzies Africa deviendra Menzies Middle East and Africa quand cette entreprise avait obtenu un contrat de Handling en Jordanie. Menzies Middle East and Africa et Ahs International Limited contrôlent désormais Ahs à plus de 99%. Karim Wade a utilisé sa position de ministre des Transports aériens pour donner des coups de main déterminants pour les bonnes affaires de Ahs. Ainsi, a-t-il pris un arrêté imposant à toutes les compagnies aériennes, en escale à Dakar, un minimum à payer aux sociétés de Handling. Les compagnies aériennes avaient protesté en vain. Elles continuent jusqu'à présent, à chaque atterrissage et décollage, de payer des services à Ahs sur des comptes bancaires au Niger et dans d'autres pays.  
Un autre témoignage, tout aussi renversant, a été fait sur la gestion des Ahs. C'est celui de Noël Deconnick, le fa­meux «belge» dont se souvenait vaguement Karim Wade.
Noël Deconnick avait été placé à Ahs par Menzies Aviation, l'une des plus grandes firmes mondiales de Handling. Le contrat signé par Elimanel Diop prévoyait que Ahs reverserait 7% de son chiffre d'affaires à Menzies Aviation qui, en contrepartie, apporterait une assistance technique et lui permettra d'utiliser ses enseignes et ses procédures. Ainsi, Noël Deconnick, qui représentait à Dakar les intérêts de Menzies aviation, officiait au Sénégal comme directeur des opérations à Ahs. Avec l'expansion des activités de cette entreprise, Noël Deconnick deviendra directeur général d'Ahs Ghana, puis d'Ahs Jordanie.
Du temps où il était directeur des opérations, Noël Deconnick avait comme interlocuteurs Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye qui, dans la structure du capital, se faisaient respectivement appeler HQ1 et HQ2. Dans la vie civile, Noël Deconnick connaissait ces personnes sous d'autres noms. Pape Mamadou Pouye se faisait appeler Albert et Bibo Bourgi portait le nom de Abraham Rosendhal. Noël Deconnick ne connaissait pas leur véritable identité. Il raconte qu'un jour, il avait rencontré à la Pointe des Almadies Karim Wade et «Albert» accompagnés de deux dames et quand il voulait s'avancer pour saluer «Albert» ce dernier l'en a dissuadé d'un geste de la tête. Cet incident lui vaudra le lendemain des remontrances de la part de sa maison-mère Menzies de Londres. Noël Deconnick vit à Dakar où il exerce une activité de consultance et s'est marié avec une Sénégalaise
lequotidien

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry