mis à jour le

Tunisie : la nouvelle Constitution se fait attendre

La rédaction de la Loi fondamentale reste aujourd'hui encore relayée au second plan en Tunisie, rapporte JeuneAfrique.com. « Il aurait suffi de quinze jours pour qu'un comité d'experts et de constitutionnalistes produise une Constitution aboutie sur le plan juridique », estime Samir Dilou, élu de la circonscription de Bizerte et ministre des Droits de l'homme et de la Justice transitionnelle. Cette initiative non accomplie ralentit de fait le processus de transition démocratique en Tunisie. Cet élu d'Ennahda, Samir Dilou s'est permis d'ajouter que « la prochaine Constitution du pays doit représenter tous les Tunisiens, pas seulement la majorité ».

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains