mis à jour le

Burundi : l'Etat procède à l'arrestation de policiers

Des policiers burundais ont tiré la semaine dernière sur 500 adeptes qui se rendaient au sanctuaire interdit de la prophétesse d'obédience Zébiya, rapporte Pressafrik.com. Près de dix personnes avaient perdu la vie et trente autres blessées. Les membres du gouvernement ont, dans un premier temps, tenté de couvrir leurs hommes en comparant la foule, composée essentiellement de personnes âgées, au groupe terroriste Boko Haram. Mais devant l'ampleur des réactions de la société civile, qualifiant l'événement de « massacre », des arrestations de policiers ont été annoncées dimanche par le gouvernement.