mis à jour le

Cameroun : les Foulbés, condamnés aux seconds rôles ?

Depuis la démission du président camerounais Ahmadou Ahidjo en 1982, les Foulbés ne sont jamais parvenus à réoccuper le devant de la scène politique. Beaucoup a été fait pour réduire leur influence.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram