mis à jour le

Abdourahmane Diouf, porte-parole du Rewmi : « Pourquoi Idrissa Seck était inaccessible »

Ces dernières années, le leader du Parti Rewmi était comme dans une bulle. Ses militants disaient de lui qu'il était inaccessible. Mais de l'avis du Dr Abdourahmane Diouf, tel n'était pas le cas. Selon lui, le maire de Thiès était dans l'obligation de se recroqueviller pour sa sécurité.

Lors des élections présidentielles de 2012, le président de Rewmi a eu un score qui avoisine les 8%. Cinquième de la course, Idrissa Seck s'était vu faire des reproches selon lesquels il n'était plus accessible et était imbu de sa personne. Ce que balaie du revers de la main le Dr Abdourahmane Diouf, porte-parole de Rewmi. À l'en croire, l'édile de Thies était dans une situation telle qu'il ne pouvait faire confiance à tout le monde. « Idrissa Seck a lui-même été traqué par l'ancien régime. Il a fait l'objet d'un vaste complot et on est arrivé à un moment où la sauvegarde de son intégrité physique et celle de sa famille et ses responsables militants lui importaient plus que la conquête des suffrages des sénégalais. C'est pour cette raison qu'à un moment donné, il a choisi de rester seul et de ne pas aller à la rencontre des militants », s'explique-t-il.

Et de faire savoir que tout cela est un mauvais souvenir. « Maintenant que tout cela est derrière nous, nous allons mener un combat pour la reconquête des c½urs des sénégalais et de leurs suffrages », a confié le Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones).
Setal

www.dakaractu.com