mis à jour le

Les Rewmistes de Diourbel dénoncent l'inaccessibilté d'Idrissa Seck et exigent sa descente à la base

Lors de leur Assemblée générale présidée samedi par le Docteur Abdourahmane Diouf, porte-parole du parti Rewmi, les responsables et militants du département de Diourbel, en ont profité pour cracher leurs vérités crues à Idrissa Seck.

C'est ainsi que l'inaccessibilité, le manque d'ouverture et de concertation, ou encore l'absence du leader de Rewmi ont été les principaux motifs de la frustration des responsables et militants de ladite formation politique. L'As Quotidien lu par Rewmi.com nous apprend que tant bien que mal, le Dr Diouf a essayé d'expliquer les raisons de l'absence d'Idrissa Seck. Et, c'est Abdou Sow de la communauté rurale de Ndoulo qui a été le premier à monter au créneau pour s'insurger contre ce qu'il a qualifié "d'obstacles préjudiciables" causées par l'inaccessibilité et l'absence d'Idrissa Seck. "Nous avons presque perdu plus de la moitié de nos militants, juste parce que nous n'avions rien à leur dire car nous-mêmes n'avions aucune information émanant du sommet. Nous savons bien qu'Idrissa Seck ne peut pas nous donner à tous des moyens ou de l'argent, mais nous regrettons surtout son inaccessibilité", a-t-il déploré. Même son de cloche chez Bara Sow qui déclare : "Idy doit aujourd'hui plus que jamais s'adresser aux responsables et militants. Il urge pour lui de sortir afin de donner le ton. Il est de son devoir de descendre au niveau de la base et indiquer la voie à suivre". Pour sa part, le responsable Moustapha Bassirou Mbaye a incité ses camarades à ½uvrer dans l'unité pour le triomphe de Rewmi qui, selon lui, gagnera, avec ou sans le Benno Bokk Yakaar, les onze collectivités locales du département de Diourbel lors des élections de mars 2014.
REWMI.COM/AW

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye