mis à jour le

L’hommage à Brahim et Haroun vire à l’émeute

Ce qui devait être un rassemblement "pacifique sans aucun message ni revendication politique", en signe de solidarité avec les familles des deux enfants assassinés, a vite dérapé.La ville de Constantine a vécu, hier