mis à jour le

EQUIPE NATIONALE LOCALE : Ça a foiré pour la deuxième fois

La Lybie a infligé, samedi dernier, un cinglant revers (4 -0), aux poulains, de Demba Ramata Ndiaye, à Casablanca, dans le cadre de la préparation de la double confrontation, avec la Mauritanie, pour la qualification de CHAN 2014. Cette défaite est la deuxième consécutive sous l'ère de l'ancien coach du Casa Sports.

C'est la dégringolade. Après sa défaite d'entrée face au Chili (1-2), au mois de janvier dernier, Demba Ramata Ndiaye a enregistré, samedi dernier, face à la Lybie (4-0), sa deuxième défaite consécutive sur le banc des lions locaux. Cette fois, le cinglant revers de 4 à 0 met à nu, les carences de ce groupe. En dépit de ce faux pas, l'entraineur ne lâche pas. «Il n'y a pas de doute possible quant à notre feuille de route et notre objectif de qualifier le Sénégal à la 3ème phase finale de Championnat d'Afrique des nations», a déclaré le technicien sénégalais sur le site de l'APS.
L'ex-entraineur du Casa Sports à hérité d'un groupe mis en place par son prédécesseur Joseph Koto. Même si beaucoup de cadres de cette sélection se sont expatriés, l'ossature de Koto est tout de même le noyau de Demba Ramata. un groupe qui a valu beaucoup de satisfactions au Sénégal. Les lions locaux étaient demi-finalistes, en 2009, éliminés par la Côte d'ivoire. Et deux titres de l'UEMOA. Cet exploit, Joseph Koto s'en félicite. «J'ai fait un parcours respectable avec la sélection locale, deux titres de l'UEMOA, deux participations en finale, ça a compté dans la balance. C'est une récompense pour tout le travail accompli au niveau local et les titres que nous avons obtenus et à notre participation honorable au CHAN en Côte d'Ivoire», s'extase l'ancien entraineur des Lions A, sur le site Ndamli.sn.
Cependant, s'il est vrai que les compétences du coach Demba Ramata Ndiaye ne souffrent d'aucun doute, la mayonnaise n'a pas encore pris avec l'équipe nationale locale. Toutefois, ces défaites peuvent être une bonne chose, parce qu'elles vont servir de leçon pour se remettre en question, même si la préparation escomptée laisse à désirer. Dans un championnat où le niveau est encore faible, il faut des stages de perfectionnement aux joueurs pour espérer obtenir des résultats.
Issiaka TOURE
REWMI QUOTIDIEN







Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye