mis à jour le

Redoutant des incidences diplomatiques après les accusations sur Wade fils: L'Etat s'organise et revient à la charge

DAKARACTU/COM "Je préfère mourir plutôt que proférer une inexactitude", disait l'illustre Georges Washington. Une vérité de la Palice que l'Establishment gagnerait, pendant qu'il est encore temps, à méditer. Et pour cause, puisqu'il nous est parvenu, que redoutant l'effet boomerang que les accusations portées sur Karim Wade par le Procureur Alioune N'dao, pourraient entraîner, le Palais a tout de suite abrité des réunions de coordination à l'issue desquelles, un plan de communication (à l'endroit des pays cités dans l'accusation), voire d'explicitation ( à l'endroit de l'opinion nationale) a été défini.
Une réaction des pays cités comme détenant des intérêts appartenant à Karim Wade, serait fortement redoutée par les plus hautes autorités sur le plan diplomatique, et contribuerait à ajouter au scepticisme de l'opinion qui se fait de plus en plus jour.
C'est donc dans cette logique, qu'il faudra situer le point de presse prévu ce matin par le ministre des Infrastructures et des Transports, Thierno Alassane Sall. D'ailleurs, sur le fil de nos confrères de l'Aps, il est clairement indiqué: "le ministre va se prononcer sur le contrat signé entre Daport et l'Etat du Sénégal dans le cadre de la gestion du prochain Aéroport international de Blaise Diagne (AIBD)".
Il nous revient cependant, que d'autres points seront abordés tendant à montrer toutes les tares et manquements occasionnés par la gestion Karim Wade dans le secteur.
Pour rappel dans la mise en demeure remise le vendredi 15 mars, par le Procureur spécial, Alioune N'dao, près la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), à Karim Wade, il est mentionné qu' il serait propriétaire de Dubaï Port World / Dakar, de l'Aéroport de Malabo et gestionnaire des Aéroports de Amman, de Niamey et d'Accra ; sans oublier qu'il serait actionnaire de la banque Bmce Capital, propriété d'une des familles les plus riches et les plus puissantes du royaume chérifien. Karim Wade pèserait aux dires du magistrat Alioune N'dao, la somme de 684 milliards de f cfa....

www.dakaractu.com