mis à jour le

Bobo-Dioulasso : Le féticheur cannibale et ses crânes humains

Il se dit investi d'une mission, celle de protéger le Burkina Faso. Pour atteindre ses "nobles" objectifs, il a choisi de vivre isolé. Retranché alors dans une grotte taillée dans le flanc d'une colline au secteur 24 dans la périphérie est de la ville de Sya, cet homme âgé  de 32 ans seulement menait pourtant une vie des plus sordides au milieu d'amulettes de toute sorte, d'armes, et même de crânes humains. Débusqué de son repaire par la Brigade anticriminalité de la police nationale, L.A, qui se dit féticheur, n'était en réalité qu'un cannibale, se nourrissant parfois de chair humaine, mais aussi auteur de meurtres, d'attaques à main armée, d'agressions et de vol. Il a été présenté samedi 16 mars 2013 à la presse par le commissaire central de la police, de Bobo-Dioulasso Abdoulaye Yonli.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington