mis à jour le

Des anciens maires de l’APC de Tizi-Ouzou condamnés à de lourdes peines de prison

Au total quatre anciens présidents de l'APC de Tizi-Ouzou ont été condamnés par la justice algérienne à des peines de prison ferme de 7 et 10 ans pour dilapidation de fonds publics. Une nouvelle affaire judiciaire pour l'APC de Tizi-Ouzou qui n'en est pas à son premier scandale.

Omar Cherrak, Chérif Ait Ahmed et Arezki Bensalem et Taleb Ahmed, ont dû répondre de leurs actes devant la justice algérienne le 2 mars dernier. Ces quatre hommes politiques qui ont été à la tête de l'APC de Tizi-Ouzou ont été reconnus coupables d'avoir détourné des deniers publics.

Taleb Ahmed qui était en fuite avait déjà été condamné par le tribunal criminel de Tizi-Ouzou à la réclusion à perpétuité, dans une affaire de dilapidation de foncier, a été jugé par contumace. Pour cette nouvelle affaire il a, à nouveau été condamné par contumace, à 10 ans de prison ferme assortie d'une amende d'un million de dinars.

Cherrak, Ait Ahmed, Bensalem étaient en revanche présents et ont comparu en prévenu libres lors de leur procès au tribunal correctionnel d'Azazga. Ils ont tous trois écopé chacun d'une peine de 7 ans de prison ferme assortie d'une amende d'un million de dinars, pour "faux et usage de faux", "détournement de deniers publics" et " octroi, douteux de marchés".

Les quatre maires, tous issus du Front des forces socialistes (FFS), ont, durant leurs mandats, entre 1998 et 2005, "acquis du mobilier scolaire et de bureaux, mobilier qui s'est dégradé après avoir été laissé à l'abandon au niveau du parc communal". Ces mêmes maires "ont contracté des marchés contraires à la réglementation pour l'achat, notamment, de matériaux de construction", selon l'accusation.

Il ne s'agit pas de la première affaire qui entache la réputation de Tizi-Ouzou, puisqu'en avril 2012, l'ex-maire de Tizi-Ouzou, Mohand Belhadj,et deux de ses collaborateurs avaient également été condamnés à des peines de prison ferme pour dilapidation de biens publics.

La rédaction avec APS

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens