mis à jour le

Funestes besognes des bandits

Le 15 mars 2013, le commandant de la Brigade de gendarmerie de Cinkansé, l'adjudant-chef Ernest Lompo a été fauché par des balles assassines de bandits, alors qu'il conduisait une mission de reconnaissance à Diaparé, dans le Koulpélogo. Il a trouvé la mort en voulant protéger la vie et les biens des populations. Les bandits viennent une fois de plus dicter leur loi à ceux qui sont chargés de protéger les Burkinabè. Le chef de la mission de reconnaissance a ainsi subi la loi des criminels. Que faire pour (...) - Politique

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre