mis à jour le

Un cinquième soldat français meurt au Mali

Un caporal d'infanterie français est mort lors de combats avec les rebelles islamistes dans le nord du Mali, selon un communiqué publié ce dimanche 17 mars au matin par l'Elysée. Le président français François Hollande salue « avec émotion la détermination et le courage des forces françaises au Mali ».

L'Elysée a annoncé, ce dimanche 17 mars, la mort d'un soldat du 1er régiment d'infanterie de Marine d'Angoulême dans le nord du Mali.

Agé de 24 ans, le caporal d'infanterie Alexandre Van Dooren « a vu son véhicule exploser sur un engin ennemi » selon un communiqué du ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian. Trois autres soldats français ont été blessés dans l'explosion du char blindé (un AMX-10 RC), dont deux « assez sérieusement », toujours selon le ministère. Evacués dans un premier temps vers la base de Tessalit qui dispose d'une antenne médicale, ils seront transférés par la suite à Bamako.

Les soldats participaient à « une mission de fouille et de destruction de caches terroristes » dans le massif des Ifoghas, près de la frontière algérienne. Ce décès porte à cinq le nombre de soldats français tués depuis le début de l'opération Serval, lancée le 11 janvier 2013.

Un blindé léger de l'armée tchadienne avait déjà sauté sur un engin explosif, sans faire de victimes. C'est la première fois qu'un soldat de l'Hexagone décède dans de telles conditions. Impossible de savoir pour le moment si c'est une mine ou un IED, un engin explosif artisanal fabriqué par les jihadistes.

Le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l'Etat major, explique les circonstances de la mort du caporal : " Malgré les sections de localisation et de destruction des mines, on a pas l'assurance de pouvoir déceler à tous les coups les mines qui se trouvent sur le terrain".

Dans un communiqué, le président de la République François Hollande « salue avec émotion la détermination et le courage des forces françaises au Mali dans l'ultime phase, la plus délicate, de leur mission ».

Il y a environ 4 000 militaires français actuellement déployés au Mali. De durs combats les opposent aux combattants islamistes dans le nord-est du pays.

Par RFI

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes