mis à jour le

Extradition de Demafouth : Retour au non-envoyeur

Fin de cavale pour Jean-Jacques. Ainsi pourrait se résumer la dernière mésaventure de l'opposant centrafricain, Jean-Jacques Demafouth. Tout a commencé mercredi dernier alors qu'en sa qualité de vice-président du comité de pilotage du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), l'ex-ministre s'était rendu à Paoua (Nord-Ouest) pour y distribuer des primes aux troupes rebelles de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD) dont il fut chef de file.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington