mis à jour le

Avec le flou politique , les investissements dans le secteur industriel régressent lourdement

Le flou politique , qui règne en Tunisie depuis l’arrivée des islamistes d’Ennahdha au pouvoir , continue à peser sur l’économie du pays . Ainsi et durant les deux premiers mois de l’année 2013, l’investissement, déclaré dans le secteur industriel, a lourdement régressé de 8,9 % passant de 561.1 MD ,en 2012 à seulement 511.1 MD .
Selon le bulletin de conjoncture de février 2013, publié par l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), le nombre de projets déclarés a atteint 614, au cours des deux premiers mois 2013 contre 719, lors des deux premiers mois 2012, soit une diminution de 14.6%.
Ces projets permettront la création de 11581 postes d’emplois, contre 15081 postes d’emplois durant les deux premiers mois 2012, soit un recul de 23.2%.
Cette régression de l’investissement est due, selon le bulletin, à la baisse des intentions d’investissements, notamment dans les secteurs des industries du cuir et de la chaussure ICC (-90,9%), des industries chimiques ICH (-47,4%), des industries diverses ID (-32,2%) et des industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre IMCCV (-31,3%).
En revanche, les investissements des industries mécaniques et électriques (IME) et des industries du textile et de l’habillement (ITH) ont augmenté respectivement de +48,6% et de +31,7%.
S’agissant des investissements déclarés par régime, l’APII a fait connaître que les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont augmenté de 48,3% à 274,3 MD, en raison de l’évolution enregistrée notamment dans les secteurs des ICH (+150%) et des IME (+126%).
Pour ce qui est des investissements orientés vers le marché local, ils ont enregistré une baisse de -37%, résultant de la diminution des intentions d’investissements dans les secteurs des ICH (-72%), des ICC (-64%), et des ID (-39%).
Les investissements industriels à 100% étrangers et en partenariat sont passés, quant à eux, de 174 MD, lors des deux premiers mois 2012, à 224,8 MD durant la même période de 2013, enregistrant ainsi une hausse de 29,2%. «Cette hausse est due aux projets 100% étrangers dont l’investissement a atteint 183,6 MD contre 110 MD durant les deux premiers mois 2012, soit une augmentation de 66,9%, contrairement aux projets de partenariat dont les investissements ont diminué de 35,6% en passant de 64 MD à 41,2 MD durant les deux premiers mois 2013 », explique la publication .

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes