mis à jour le

Un cinquième soldat français a été tué au Mali

Un cinquième soldat français est tombé dans la guerre au Mali entamée depuis le 11 janvier dernier. Selon un communiqué de l'Élysée publié dimanche, le caporal Alexandre Van Dooren du 1er régiment d'infanterie de Marine d'Angoulême a été tué dans le massif des Ifoghas, près de la frontière algérienne.

«C'est alors qu'il participait à une mission de fouille et de destruction de caches terroristes au sud de Tessalit», que le caporal «a vu son véhicule exploser sur un engin ennemi», a indiqué le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian. Trois autres soldats français ont été blessés dans l'explosion, dont «deux assez sérieusement», a précisé Le Drian. Les blessés ont été évacués dans un premier temps vers l'antenne médicale de Tessalit, et devaient être transférés rapidement à Bamako.

Le caporal Van Dooren, âgé de 24 ans, était engagé au Mali depuis le 24 janvier.

www.dakaractu.com