mis à jour le

Un cinquième soldat français tué au Mali

Un caporal du 1er régiment d’infanterie de marine d’Angoulême est mort dans les combats contre les rebelles islamistes dans le nord du Mali, a annoncé dimanche 17 mars le président François Hollande dans un communiqué de l’Elysée, exprimant sa  »grande tristesse ». Il s’agit du cinquième militaire français tué au Mali depuis le début, le 11 janvier, de l’opération Serval.

« Le président de la République a appris avec une grande tristesse la mort au combat dans le nord du Mali d’un caporal du 1er régiment d’infanterie de marine d’Angoulême », écrit l’Elysée dans un communiqué. François Hollande, qui adresse ses condoléances à la famille du militaire décédé, « salue avec émotion la détermination et le courage des forces françaises engagées au Mali dans l’ultime phase, la plus délicate, de leur mission », ajoute la présidence.

Le Monde.fr