mis à jour le

Les Etats-Unis ouvrent la vanne financière à l’opposition syrienne

Les Etats-Unis ont permis vendredi 15 mars à leurs citoyens et sociétés de transférer des fonds et d’offrir d’autres services à l’opposition syrienne, en excluant ainsi les rebelles des sanctions imposées il y a deux ans contre l’envoi de toute aide matérielle à la Syrie, rapporte la presse américaine.

« L’exportation, la réexportation, la vente ou la livraison directe ou indirecte (...) sont autorisées à la Coalition nationale des Forces de l’opposition et révolutionnaires syriennes, en tant que seul représentant légitime du peuple syrien », lit-on dans une licence générale publiée vendredi par le département américain du Trésor.

Washington a reconnue la Coalition nationale de l’opposition syrienne en décembre dernier et lui accorde depuis une aide non militaire se chiffrant à un demi-milliard de dollars.

Cette annonce intervient le jour où la France et la Grande Bretagne ont obtenu à Bruxelles que l’Union européenne réexamine dès la semaine prochaine son embargo sur les armes à destination de la Syrie afin d’aider l’opposition à chasser Bachar al Assad du pouvoir. Quoi qu’il en soit, l’administration Obama écarte pour l’instant l’idée d’armer l’opposition syrienne de peur que des armes ne tombent entre les mains de jihadistes, qui pourraient les utiliser contre des cibles occidentales.

 

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes