mis à jour le

Tunis scande « Ya Ghannouchi ya saffah… »

Plus de trente milles personnes avaient défilé ce samedi à Tunis en scandant des slogans contre le mouvement islamiste Ennahdha au pouvoir pour marquer la fin d’un deuil de 40 jours après le meurtre de l’opposant Chokri Belaïd, un crime qui a exacerbé une crise politique et n’a pas été à ce jour entièrement élucidé.

Les manifestants se sont d’abord rassemblés, à la mi-journée au cimetière Al Jallez ( sud de la capitale ) ou repose l’opposant tué par balles à bout portant le matin du 6 février par un groupuscule islamiste radical selon Ali Laârayedh ex-ministre de l’intérieur et actuel chef du gouvernement. Des complices ont été arrêtés, mais le tueur est en fuite et les commanditaires n’ont pas été identifiés.

Le cortège, dans lequel se trouvaient la veuve de l’opposant, Besma Khalfaoui, et plusieurs dirigeants de partis d’opposition et d’associations civiles, s’est ensuite rendu sur l’avenue Habib Bourguiba, au centre-ville de la capitale, reprenant des slogans hostiles au parti Ennahdha et à son chef Rached Ghannouchi tel que « Ya ghannouchi ya saffah …ya kattal larouah »

Le peuple est convaincu que Ghannouchi a tué Belaïd, Ghannouchi assassin, Vengeance ou encore dans la rue, affrontements jusqu’à la chute du gouvernement, ont-ils scandé, encadrés par un important dispositif sécuritaire.

De nombreux manifestants brandissaient des portraits du défunt barré de la question »Qui a tué Chokri Belaïd » à laquelle le gouvernement islamiste traine à répondre ? et des drapeaux tunisiens.

Besma Khalfaoui a pris la parole .Ecoutez

Nous sommes ici pour rendre hommage à Chokri Belaïd (…) mais nous sommes aussi là pour exiger du gouvernement provisoire qu’il révèle qui a tué Chokri Belaïd, qui est derrière le meurtre et pourquoi il a été tué, a déclaré à la presse Maya Jribi,du parti Al Joumhouri.

D’autres commémorations sont prévues demain dimanche, notamment des manifestations culturelles et un lâché de ballons.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes