mis à jour le

Alkaly Cissé : Une affaire d’Interpole (Imad El Khamlichi)

De plus, depuis l'annonce de la visite de Sa Majesté le Roi Mohamed VI au Sénégal, les rumeurs sur l'affaire CISSE reprennent de plus belle.

Le 25 septembre 2012, Alkaly Cissé, l'ancien député libéral sénégalais avait été arrêté sur le territoire marocain pour escroquerie portant sur la somme de 5 millions de dollars soit deux milliards et demi de CFA, à l'encontre d'un saoudien.
Depuis cette arrestation, les rumeurs au sujet de cette affaire ne cessent de circuler. Certains affirment qu'il restera au Maroc, d'autres qu'il sera extradé vers l'Arabie Saoudite ou encore le Sénégal.
Connaissant la loi saoudienne, plusieurs ONG ont demandé à ce qu'Alkaly Cissé ne soit pas extradé vers l'Arabie Saoudite ou l'amputation et la peine de mort peuvent être des sanctions appliquées à son crime.
Cependant, le monde semble oublier que l'Ex-député sénégalais a été arrêté au Maroc par INTERPOL, et non pas par les autorités marocaines.
Ce qui veut dire que la décision relative à la suite de cette arrestation n'est donc pas de la responsabilité du Maroc, mais d'INTERPOL.
Le Maroc, en total respect des droits, et des règles, laissera le soin de la prise de cette décision aux autorités compétentes, représenté ici par Interpol.
A cet effet, il est à préciser que le Maroc, le Sénégal ainsi que l'Arabie Saoudite sont tous les trois membres de cette organisation internationale créée en 1923 dans le but de promouvoir la coopération policière internationale, tournant autour du trafic et production de drogue, du terrorisme, du blanchiment d'argent, du crime organisé et de la criminalité transnationale.
Comme on dit il faut rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar !

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry