mis à jour le

Tchad : la Journée sans portable très suivie

Hier, vendredi 15 mars, c'était la journée sans téléphone portable au Tchad. Le but était de protester contre la mauvaise qualité du réseau et l'instauration d'une taxe, élevée à 1 franc CFA, pour chaque coup de fil passé. Et, selon RFI, le mouvement a été très suivi à Ndjamena, la capitale tchadienne : « En cette fin de journée de vendredi alors que le soleil se couche sur la capitale Ndjamena, on aperçoit très peu de motocyclistes ou de piétons le téléphone à l'oreille comme d'habitude ».