mis à jour le

Assises du MEDS: Réactions du Ministre de l'agriculture et de l'Equipement et du Président du MEDS

Abdoulaye Baldé, ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural : « Le secteur privé doit faire plus par rapport aux investissements agricoles »

Sur la mécanisation de l'agriculture, le ministre a mis en évidence les mécanismes tendant à moderniser, le secteur. Cela passe par les investissements dans les aménagements hydroagricoles, c'est pourquoi nous demandons au secteur privé d'accompagner l'Etat.
Le type d'agriculture le plus répandu est l'exploitation de type familial, Abdoulaye Baldé insistera sur le fait qu'il est constitué de céréales à 80%, « on doit donc la renforcer, la moderniser pour avoir de meilleurs rendements en augmentant les engrais et les intrants. »

Abdoulaye Baldé a soutenu que « l'ambition de l'Etat est de mettre sur pied 9 domaines agricoles communautaires qui sont des fermes mixtes destinées à fixer les acteurs aussi bien dans l'élevage, que la pisciculture que l'aquaculture. Le coût de ces domaines est de 100 millions F, l'unité. »
Parlant du secteur privé, le ministre a invité les acteurs à augmenter les investissements pour améliorer les rendements.
Enfin la question de l'agropole de Saint Louis a permis au ministre d'annoncer : » il n'a jamais été exploite mais un prive a montré un intérêt pour 2 mois, le temps de le rendre fonctionnel. Ensuite, on signera un contrat d'exploitation après lancement d'un appel d'offres. »


Mbagnick Diop, président du Meds :« Nous avons interpellé l'Etat pour encourager les incitations fiscales »

Le choix du thème de cette 13 édition de l'assemblée générale du Meds « les enjeux de la modernisation de l'agriculture » n'est pas fortuit puisqu' il s'agit d'un secteur clé de notre économie, dira le président Mbagnick Diop. L'objectif de cette assemblée générale est de réfléchir et de travailler avec les acteurs que sont les techniciens, les paysans, le secteur privé. L'essentiel de notre agriculture est d'origine familiale et paysanne, nous avons visité beaucoup de pays et notre ambition est de rattraper le fossé qui nous sépare de ces pays, précisera, Mbagnick Diop.
Le président du Meds ajoutera « objectif recherché est d'encourager les investissements agricoles sachant que la plupart des investissements portent sur les services et l'industrie. Nous devons donc booster les investissements agricoles pour fixer les populations, créer de la richesse et augmenter les rendements.
Reste à convaincre les pouvoirs publics pour capter les investissements : « nous avons interpellé l'Etat pour encourager les incitations fiscales. »

Propos recueillis par ID/Rewmi.Com

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye