mis à jour le

Lettre ouverte au Président de la République

 On a l'habitude de dire que les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui y croient. Mais nous les rebeussois nous croyons avec fermeté à cette noble et courageuse promesse du Président de la République le  21 Mars 2012  de nous restituer notre unique et mythique stade Assane Diouf .La balle est aujourd'hui  dans son camp. Son silence nous inquiète à  plus d'un titre dés lors je me demande s'il n'y pas de lobbies derrière cette affaire. You never know ? Il est temps de siffler la fin de la récréation et trancher définitivement pour clore ce débat.
Je demande ensuite aux jeunes de Rebeuss en tant que fils du quartier de dépassionner le débat et d'agir à l'intérêt supérieur de tous les rebeussois. Tout en condamnant le silence assourdissant du monde sportif, de la FSF, du Comité olympique et du Ministère du Sport, sans oublier le maire de Dakar .Le stade Assane Diouf a une histoire, non seulement il porte le  nom  de l'ancien boxeur et formateur de plusieurs pugilistes sénégalais mais il est l'unique infrastructure sportive de cette commune d'arrondissement de Dakar. Aujourd'hui  Dakar plateau est la seule commune au monde qui n'a pas d'infrastructures sportives ni Parcs encore moins de jardin où l'on peut se dégourdir les jambes comme la Central Park à New York, la Ville de Tours etc...
Ce projet  priverait tout Dakar et toute une jeunesse d'un espace de sports, d'épanouissement et de loisirs .On a l'habitude de dire que pour lutter contre le stress et certaines maladies y'a le sport comme remède. Tout le monde n'a pas la bourse pour accéder aux salles de sport super équipée.J 'en profite à la veille des élections  pour exhorter aux communes municipales de prévoir des infrastructures sportives pour développer  les loisirs de masse.
En tant que rebeussois, je suis attristé de constater que mon quartier est divisé en deux camps : « les Pro et les ANTI du projet ».
Il faut agir vite avant que le quartier brûle et cela peut créer un climat de scission entre les habitants. A mon avis toutes les deux parties ont tort car les arguments des défenseurs du Centre commercial se trompent  quand ils crient haut et fort  que ce projet pourrait créer des emplois pour  les rebeussois, ce qui me parait  un peu discriminatoire vis-à-vis des autres Sénégalais  qui sont aussi à la recherche de l'emploi au même titre que les rebeussois.
Est-ce que ces jeunes rebeussois  favorables au projet sont- ils suffisamment formés pour prétendre à un emploi digne de ce nom et gérer des fonctions de responsabilité et non pas pour être des  man½uvres ou Dockers dans le futur centre Commercial ? Je vous conseille de ne pas vendre votre âme pour ces emplois  précaires et temporaires, tout en refusant d'être des boucliers des certains hommes d'affaires  tapis dans l'ombre. En  outre, je me sens gêné du manque de responsabilité des promoteurs de venir devant le grand public s'expliquer et  défendre l'utilité de leurs projets au lieu d'embaucher des mercenaires qui parlent  à leur nom.  En 2009, l'entreprise chinoise China National Electronic Import Export South West Company avait démarré des travaux avant de les arrêter. Dernièrement, les travaux ont repris, dans le calme, par curiosité, je voudrais comprendre pourquoi se précipiter à détruire pour ce résultat: 3 ans d'attente.
Ensuite concernant le collectif pour la reconstruction du stade, il convient de signaler que le stade appartient à tous les dakarois et non pas exclusivement  aux rebeussois .Elle est l'unique infrastructure sportive de cette commune d'arrondissement de Dakar qui abrite Plateau et Rebeuss à la fois. En guise d'exemple on peut citer  le stade Demba Diop  qui se situe à la Sicap  ce qui ne donne pas aux Sicapois le droit de l'approprier. J'ai honte que l'équipe du Sénégal soit obligée d'aller jouer à l'étranger un match à domicile parce que le stade Léopold Sédar Senghor est suspendu et que les autres stades ne sont pas homologués par la FIFA et surtout arrêtez  de nous divertir en nous parlant de stade « chinois » dont la durée de vie ne dure pas que le temps d'une rose .
En vérité la reconstruction du stade Assane Diouf s'impose car la jeunesse sénégalaise à défaut de trouver un emploi peut se contenter de cet espace pour s'épanouir autrement.
Cher président, je vous invite à prendre les choses à bras le corps  car l'affaire du stade Assane Diouf mérite une commission d'enquête pour éclaircir les zones d'ombre qui entoure ce deal politico-affairiste.
Chers honorables députés vous êtes élus pour défendre les populations et le bien public appartient à tous. Le  stade des Abattoirs a été baptisé Assane Diouf au début des années 1960 en hommage à l'ancien boxeur et formateur de plusieurs pugilistes  Sénégalais. Vous n'avez pas le droit d'être indifférent, respectez le passé.
L'espoir est permis avec la récente descente de la police sur les lieux.
                                                                           
Contribution faite par :
                                                                                                                                               Moussa Balla Koité
                                                                                                                                              Ancien Président de l'ASC
                                                                                                                                              Khandalou de Rebeuss.
...

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry