mis à jour le

Cheikh Yérim Seck vers une peine réduite


Hier, la Cour d'Appel s'est penchée sur le cas du journaliste. Toute la journée durant, les brillants avocats de Cheikh Yérim Seck se sont échinés à démontrer, avec succès, qu'il ne saurait être question de viol dans cette affaire qui oppose le journaliste à la fille Ndèye Aissata Tall. Très convaincants, ils ont réussi à démonter certaines pièces de l'accusation dont les délits non avérés de violence, de menaces, de contrainte et de surprise, que même le juge n'avait pas retenus, en première instance. L'auditoire a été séduit par la perspicacité des robes noires, et sans doute aussi, une partie des magistrats. Si on ajoute que Boubou Tall Diouf, le père même de la victime, a décidé de passer l'éponge et de pardonner (ce que font d'habitude les sages, une fois le coup de l'émotion passé), une logique d'apaisement devrait normalement découler des plaidoiries. Cette malheureuse affaire qui a partout causé des dégâts pourrait alors connaître son terme, et les efforts de toutes les bonnes volontés qui se sont mobilisées, depuis son éclatement, récompensés.
Cheikh Ba
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye